Sport et motivation : comment se motiver à s’entraîner

Je n’ai pas toujours aimé le sport, au contraire. Etant jeune, j’étais le genre d’élève à qui la note d’EPS plombait la moyenne. Avec un père multi-marathonien, une mère et une sœur pratiquant le tennis, j’étais la fifille de la famille. J’aimais les paillettes, les tutus mais certainement pas la sueur. J’ai quand même développé une passion pour le patinage artistique, que j’ai pratiqué pendant 10 ans en club. En arrivant en classe prépa, j’ai du arrêter le patinage, faute de temps, et la suite vous la connaissez (voir à propos). Qu’on adhère ou non à mon mode de vie dynamique, sain et sportif, une chose est sure. Ma motivation et ma détermination interpelle. Plusieurs personnes à qui je n’avais pas parlé depuis des années m’ont recontactée pour m’apporter leur soutien, m’exprimer leur “admiration”, ou encore me demander des conseils. Je n’ai pas la prétention de vous apporter la parole sainte, mais voici quand même les astuces qui m’aident à ne pas abandonner mes entraînements.

Headstand

Choisissez un sport qui VOUS plaît

Je l’ai déjà dit et je le répète, si vous choisissez un sport parce qu’il est à la mode ou parce que vous vous sentez obligé de le pratiquer (pour mincir, pour faire plaisir à quelqu’un d’autre, etc), ça ne marchera pas sur le long terme. Le sport que vous choisirez doit vous procurer du plaisir. On ne vit pas dans le monde des bisounours, et je ne vous assure pas que vous irez vous entraîner avec la banane tous les jours. Mais l’avantage de pratiquer un sport qui vous plaît, c’est qu’importe l’état d’esprit dans lequel vous vous rendez à l’entraînement, vous en ressortirez, détendu, heureux et fier (et courbaturé accessoirement !). Alors lancez-vous, pour trouver la perle rare il faut chercher et tester !

Fixez-vous des objectifs atteignables

fitness

Vous avez trouvé un sport qui vous plaît mais vous avez la flemme d’y aller / plein d’autres choses à faire / pas le temps ? Ne vous inquiétez pas, c’est normal. Pour se motiver à tenir ses engagements, il peut être utile de mettre une carotte au bout du chemin. Fixez-vous un ou plusieurs objectifs qui vous tiennent à cœur et agissez dans le but de les réaliser ! Attention, les objectifs doivent être réalisables. Pas de “je veux avoir le corps de telle personne” puisque vous avez toutes les chances de ne jamais être comme elle. Pas de “je veux perdre 10kg en 1 mois” puisque vous mettriez votre santé en péril. Pas de “je veux courir un marathon en 3h cette année” alors que vous ne faites que 3km par semaine à 7’30″/km…).

Quelques idées d’objectifs réalisables que je me fixe :

  • Participer à une course (5km, 10km, mudday, semi marathon, etc). Si vous aimez voyager, inscrivez vous à une course dans une ville que vous aimeriez visiter et programmez vous un voyage autour de la date de la course ! Avoir une échéance et une récompense est une super motivation pour s’entraîner.
  • Réussir au moins une traction non assistée en 2017. Cet objectif concret me motive à entraîner mon dos et mes bras, partie du corps souvent négligée par les femmes
  • Progresser, tout simplement. Augmenter les charges ou simplement la difficulté est la preuve que vous devenez plus fort et que vous progressez. Voir sa progression est très encourageant pour continuer à s’entraîner

Établissez vous un planning

Pour éviter les coups de mou et la procrastination, mettez-vous en place un planning d’entraînement. Ce dernier doit être adapté à votre emploi du temps et ne doit surtout pas représenter une contrainte. Si vous aimez sortir boire un verre avec vos amis ou vos collègues à la fin de la journée, ne planifiez pas votre séance à ce moment là. Cela risque de vous dégoûter du sport qui vous vole vos moments de plaisir. De même, si vous débutez, ne vous imposez pas 5 ou 6 séances par semaine au risque de finir lessivée et dégoûtée. Trouvez dans votre semaine les moments creux durant lesquels vous pouvez consacrer au moins 30 minutes à votre activité sportive et enregistrez-les. Considérez-les comme un cadeau que vous vous faîtes, un temps pour vous durant lequel vous vous occupez de vous.

Tournez-vous vers les autres en cas de coup de mou

10km de la Saint Valentin
Premier 10km accompagnée de mon chéri et ma belle-maman sous les encouragements de mon papa et mon frère ! 13/02/2016

De nombreuses personnes ont besoin d’un petit coup de pied aux fesses pour se lancer. C’est vrai que s’inscrire à la salle de sport et se lever tous les jours à 6h30 pour aller s’entraîner quand on n’a même pas une copine pour nous soutenir, c’est pas donnée à tout le monde. Votre entourage est un atout incroyable pour booster votre motivation, mais attention, il peut également vous démoraliser. Sachez vous entourer de personnes qui croient en vous, vous soutiennent et vous encouragent. Ceux qui vous critiquent ou qui ne comprennent pas vos motivations ne méritent pas votre attention. Trouvez-vous une copine avec qui vous entraîner et si vous n’en avez pas, n’hésitez pas à discuter avec les autres filles de la salle pour faire connaissance ! Peut être qu’elles aussi aimeraient avoir un soutien.

Si votre entourage n’est pas sportif et que vous n’êtes pas inscrites en salle, les réseaux sociaux peuvent également vous permettre de rejoindre une communauté de sportifs qui aiment la même discipline que vous et qui seront heureux de partager leurs expériences avec vous ou de vous donner leur soutien !

Faites de vos nouvelles habitudes une routine

Une fois que vous avez trouvé votre discipline, vos objectifs, votre planning et votre entourage, votre routine sportive est constituée. Pour faire durer votre motivation sur le long terme, vous ne devez pas considérer l’entraînement comme une contrainte mais comme un élément inévitable de votre emploi du temps. Vous ne devez pas vous posez la question “aujourd’hui j’y vais ou pas ?”. Arrivé le moment de l’entraînement, vous irez vous dépenser comme vous allez à la douche le matin et comme vous allez au travail du lundi au vendredi. L’entraînement doit faire partie intégrante de votre journée et de vos habitudes, et s’y rendre doit être facile et irréfléchi. Ce conseil est certainement le plus important de tous et il vous permettra de tenir vos engagements.

img_4967-2

J’espère que ces astuces vous aideront, et je vous souhaite un super week-end sportif !

Bisous bisous.

Blogilates : mon avis sur les pilates en ligne

Hello mes petits poulpes ! Aujourd’hui je vais vous parler d’une chaine américaine de Pilates : Blogilates.

blogilates

Créée par Cassey Ho, Blogilates est un site internet et une chaîne youtube permettant de pratiquer le PopPilates.

Que sont les pilates ?

Les pilates ont été créé au début du 20eme siècle et consiste à effectuer des mouvements répétés de façon lente, contrôlée et en pleine conscience des muscles qu’on fait travailler.

Ce sport  augmente la souplesse, la force, et surtout développe le contrôle et l’endurance de nos muscles.

La plupart des exercices sont faits avec le poids du corps (ou de très légers poids).

Les répétitions (nombre de répétition du même mouvement) sont assez longues pour permettre de travailler les muscles en profondeur sans prendre (trop) de volume musculaire.

C’est un sport qui aide à la pratique du yoga car il forge une silhouette tonique, résistante, avec un buste solide.

La ceinture abdominale est particulièrement sollicitée, mais tous les autres groupes musculaires sont travaillés. 

 pop-pilates-header

PopPilates : les pilates 2.0

Les PopPilates de Blogilates sont la combinaison de Pilates et d’exercices cardio / HIIT (cardio à haute intensité). En s’inscrivant à la Newsletter de son site, on reçoit chaque mois un calendrier d’entraînements journaliers. Les séances sont au nombre de 6 par semaine et correspondent à une liste de vidéos (entre 3 et 5 par jour selon leur longueur) à effectuer. C’est avec Blogilates que j’ai découvert le fitness il y a maintenant presque 4 ans. Voici donc mon avis :

Ce que j’ai aimé :

  • Le matériel requis est très primaire : des basket, un tapis de sol et une gourde, parce que mine de rien ça travaille ! Certaines vidéos vous demanderons d’utiliser de petites haltères (~1kg) mais vous pouvez facilement les remplacer par des bouteilles d’eau pleines si vous n’en avez pas ;).
  • Les séances consistent à suivre les mouvements que Cassey effectue dans ses vidéos. Les mouvements sont bien expliqués et une alternative débutant est souvent précisée en cas de mouvement difficile
  • On peut faire toutes les séances chez soi. Pas besoin d’inscription en salle
  • Il existe un calendrier débutant, disponible sans besoin d’adhésion à la newsletter !
  • La positivité et l’énergie de Cassey nous motive à aller au bout de la vidéo même si c’est (très) dur ! Elle parle anglais mais même si vous ne comprenez pas la langue de Shakespeare, impossible de ne pas se sentir motivé !
  • L’application Blogilates, disponible sur Apple et Androïd nous permet de partager notre progression avec les Popsters (autres utilisateurs) du monde entier ! De quoi se motiver encore plus…

Ce que j’ai moins aimé :

  • Les séances durent à peu près 45 min par jour et sont à effectuer 6 jours sur 7. Le fait de toujours suivre les vidéos tous les jours a fini par me lasser
  • Le fait de faire mon sport à la maison me motive moins à m’y mettre que quand je vais à la salle. Notez cependant qu’avec votre téléphone/tablette vous pouvez très bien suivre les vidéos à la salle si vous préférez 😉

 

Comme vous pouvez voir, je ne trouve pas grand chose à redire à Blogilates ! Ces calendriers m’ont initiée au fitness et il m’arrive encore aujourd’hui de piocher des séances parmi la sélection de Cassey, toujours aussi souriante !

Alors, convaincus ? 😉

Sport : 4 questions à vous poser avant de commencer

Le sport dans la peau

Vous avez les gambettes qui vous démangent ? envie de sautiller partout ? de bols d’air frais ? de vous dépenser sans savoir par où commencer ? Cet article est fait pour vous !

Les médias ne racontent pas que des cracks, le sport, c’est vrai que c’est bon pour la santé – mais à condition de ne pas s’y prendre n’importe comment !

Avant d’entamer toute activité sportive, on ne le rappellera jamais assez, il faut se renseigner auprès d’un médecin pour s’assurer de son habilité à le pratiquer sans dangers. Une fois le feu vert reçu, voici quelques questions à vous poser avant de vous lancer :

  • Est-ce que j’ai vraiment envie de faire du sport ou est-ce quelque chose que je m’impose ?

Il faut savoir que si vous vous forcez à faire quelque chose dont vous n’avez pas envie, vous ne tiendrez pas sur le long terme.

Vous mettre au sport parce que vous n’aimez pas votre corps alors que vous n’aimez pas ça ne vous aidera jamais à atteindre la silhouette de vos rêves. Pourquoi ? Parce que vous vous lasserez bien avant !

Pour se mettre au sport dans de bonnes conditions, il est essentiel de trouver la discipline qui vous fait sentir bien, qui vous procure du plaisir et vous apporte une satisfaction supplémentaire à la fin de votre journée.

  • Est-ce que je veux perdre / prendre du poids ? Maintenir mon poids actuel ?

Le mot poids est toujours à prendre avec des pincettes. Personnellement j’ai jeté ma balance aux oubliettes depuis bien longtemps. Cependant, même si le chiffre sur la balance n’est pas significatif de votre silhouette (on ne le répétera jamais assez, mais le muscle est vraiment plus lourd que le gras), il est possible que vous vouliez mincir, vous tonifier, prendre du muscle, ou encore que vous ne vous souciez pas vraiment de votre profil. Selon votre objectif, vous êtes susceptibles de choisir une discipline différente.

Vous souhaitez vous affiner en devenant plus active ? Essayez donc sport d’endurance comme le vélo, la natation, la course à pied ou encore la randonnée !

Vous souhaitez vous tonifier de façon dynamique ? Le circuit training est fait pour vous ! De nombreux programmes sont disponibles sur internet. Avec peu de matériel nécessaire, ces circuits sont souvent faciles à reproduire à la maison !

Vous souhaitez prendre en masse ? La musculation, associée à une alimentation adaptée, ne vous transformera pas en Hulk, bien au contraire ! Une femme n’est pas capable de développer des muscles de Tortank puisqu’elle n’a pas les niveaux de testostérone d’un homme !

  • Est-ce que je recherche une activité calme ou plutôt explosive ?

De même que l’objectif de poids, votre tempérament influera également sur le type de sport qui pourrait vous correspondre. Si vous êtes plutôt stressé et avez besoin de vous relaxer, pourquoi ne pas opter pour le yoga ? Si au contraire vous avez un tempérament de feu et avez besoin de lâcher vos nerfs, un sport d’endurance ou d’explosivité comme la boxe pourrait vous convenir.

  • Suis-je capable d’organiser mes semaines pour y ajouter quelques séances de sport ?

L’organisation est le meilleur moyen de tenir votre engagement sur le long terme, que ce soit en matière d’alimentation ou de sport. En fonction de votre emploi du temps, choisissez un ou des créneaux dans votre semaine durant lesquels vous vous consacrerez à votre corps. Et pas d’excuse comme “je n’ai pas le temps” ! 30 minutes d’exercice par jour ne représentent que 0,8% de votre journée… alors foncez 😉