Accepter son corps pour vivre sainement

De nos jours, accepter son corps n’est pas chose facile. En effet, la société dans laquelle nous vivons nous pousse toujours à vouloir atteindre la perfection. Alimentation pure et contrôlée, mannequins photoshoppés, pilules amincissantes et plannings de régimes envahissent chaque jour notre quotidien. En effet, ils sont le reflet d’un idéal véhiculé par les médias, qui modifie notre perception de nous même et nous empêche de nous accepter comme nous sommes.

A chacune sa morphologie

Vous rêvez d’avoir la silhouette de Scarlett Johansson ? Facile : son planning sportif et son plan alimentaire sont en libre accès sur internet ! Le problème c’est que vous n’êtes pas Scarlett. Vous n’êtes même certainement pas de sa famille (ou alors si tu me lis Scarlett, sache que je t’adore !). Ce petit détail est malheureusement un énorme obstacle à votre volonté d’avoir un jour le même corps qu’elle. En effet, outre la façon de s’alimenter et de faire du sport, votre génétique est le facteur le plus déterminant concernant votre silhouette.

Corps et morphologies
Source : filles-de-luxe.fr

Vous aurez beau travailler vos obliques tous les jours, si votre taille n’est pas marquée, vous n’aurez probablement jamais une silhouette en 8. Cependant, quel est le problème ? La morphologie 8 est souvent celle qui est considérée comme idéale, mais selon qui ? La silhouette idéale n’existe pas. Nous naissons toutes et tous avec un corps différent, et c’est ce qui nous distingue les uns des autres. Notre corps nous rend unique aux yeux des autres, alors pourquoi vouloir entrer dans un moule pour devenir quelqu’un d’autre ?!

Le corps parfait n’existe pas

Malgré la tendance actuelle à tendre vers la perfection, cette dernière n’existe pas. La société occidentale nous met énormément de pression à être parfaits. Nous devons avoir un travail parfait, une maison parfaite, des enfants, parfaits, une alimentation parfaite et surtout un corps parfait. Si notre silhouette n’est pas parfaite nous passerons forcément pour quelqu’un de négligé ! QUE NENI.

La totalité des publicités véhiculées par les médias de nos jours sont retouchées. Les silhouettes sont affinées, les peaux sont lissées et bronzées, les poitrines et les fesses sont gonflées… Même les publicités pour les mascaras sont tournées avec des mannequins portant des faux-cils !

Cassey Ho, coach fitness et créatrice du site Blogilates, a voulu combattre l’influence négative de la société sur notre perception de notre corps. Elle a  diffusé sur son site une vidéo qui met en avant la douleur qu’elle ressent quand elle reçoit des messages critiquant son physique :

 

Se faire du bien, pour soi

Dans la vidéo de Cassey, nous voyons que la mauvaise perception de son apparence apparaît suite à la réception de messages critiques, blessants et désobligeants. Elle entreprend alors de changer pour complaire aux remarques qui lui ont été faites, tout en se rendant malheureuse.

Malheureusement, la vidéo de Cassey reflète exactement les réactions que nous avons tous par rapports à nos soi-disant “défauts”. Nous ne sommes pas satisfaites de nos corps parce qu’ils ne ressemblent pas à ce que la société a défini d’idéal. Nous avons un jour entendu qu’avoir un ventre plat était joli et qu’un ventre rond était disgracieux, alors nous nous sommes mises à vouloir éradiquer chaque cellule adipeuse de notre abdomen.

Je vais vous apprendre quelque chose : il est impossible se satisfaire la terre entière. Vous aurez beau essayer du plus profond de votre âme, vous trouverez toujours quelqu’un pour vous critiquer, alors à quoi bon ? Agissez dans le but de vous satisfaire, vous. Ne vous comparez pas aux autres mais à vous-même. Quel est l’intérêt de vouloir devenir meilleure que la voisine, alors que vous êtes différentes ? Ce qui compte, c’est vous. Battez-vous pour devenir meilleure que celle que vous étiez hier. Fixez-vous des objectifs réels, adaptés à vos besoins et à votre mode de vie. Soyez indulgentes avec vous-mêmes et si vous échouez, relevez-vous plus fortes de vos erreurs et avancez.

La privation entraîne des frustrations

Essayer de rentrer dans le moule prédéfini par les standards de la beauté occidentale demande énormément d’énergie. Il est souvent inévitable de se contraindre à suivre des entraînements sportifs inadaptés à nos envies et nos modes de vie. De plus, l’alimentation se trouve modifiée et on délaisse la recherche de plaisir pour la recherche de la perfection.

Adopter un style de vie inadapté à notre tempérament et au fonctionnement de notre corps constitue une énorme privation psychologique. En cherchant à devenir une autre, nous tournons le dos aux besoins et aux désirs de notre corps. Cela peut entraîner des problèmes physiques (sous-alimentation, carences, problèmes articulaires ou musculaires), mais cela vous rendra surtout malheureuse.

Il est important de respecter les besoins de son corps pour être en bonne santé. Par ailleurs, nous avons la chance d’être nées avec un corps intelligent, qui sait demander ce qui est bon pour lui. Alors pourquoi ne pas simplement se faire confiance et s’écouter ?

Accepter son poids de forme

L’IMC est l’indice de masse corporelle. Il est utilisé pour déterminer si on est en insuffisance pondéral, poids normal, surpoids ou obésité. Ce dernier prend en compte la taille, le poids et l’âge, cependant il ne tient pas compte des pourcentages de masse grasse et de masse musculaire. Les femmes en photo ci-dessous ont toutes le même IMC :

Morphologies différentes mais même IMC
source : http://www.ohmymag.com

D’après la photo ci-dessus, on voit que l’IMC ne veut rien dire en termes de silhouette. Il en est de même pour le poids. Je suis d’avis qu’il ne sert à rien de se peser. Le tout pour se sentir belle est de savoir choisir les vêtements adaptés à notre silhouette pour se mettre en valeur à notre façon. La façon dont on se sent dans nos vêtements (trop sérrés, trop larges) est un excellent indicateur de l’évolution de notre corps et est largement suffisant pour définir nos objectifs.

Chacune de nous a un patrimoine génétique différent. Nous ne sommes pas toutes prédéfinies pour faire 1m75, rentrer dans un jean taille 36 et remplir généreusement un bonnet C. Certaines de nous sont fines, certaines sont naturellement rondes. Cependant ces différences ne veulent pas dire que l’une est belle est pas l’autre. Chacune de nous a un poids de forme, auquel son corps fonctionne de façon optimale. Alors arrêtons d’essayer de nous convaincre que nous sommes faites pour être ce que nous ne sommes pas, et vivons, tout simplement !

Corps parfait
Campagne de publicité Dove

La santé c’est avant tout garder le plaisir de manger

La santé : la nouvelle tendance

La mode du “Healthy living” vient d’arriver en France. En vogue depuis déjà plusieurs années outre-atlantique, la recherche d’une vie plus saine est devenu un véritable phénomène chez nous depuis 2015. Et comme toute nouvelle tendance pendant son heure de gloire, elle n’est pas encore vraiment critiquée. En même temps, pourquoi critiquer le fait de vouloir être en bonne santé ?!

Sans titre
Assiette santé “propre”

Quand manger sain devient une obsession

Il y a maintenant 2 ans, alors que je vivotais avec mon trouble alimentaire, j’excluais de nombreuses choses de mon alimentation sous prétexte qu’elles n’étaient pas saines : viande rouge, charcuterie, plats préparés, pain blanc, beurre, sucre, etc. A l’époque j’habitais en colocation avec 2 gourmandes. Elles m’ont fait réaliser que cette recherche de perfection nutritionnelle constituait un réel obstacle à mon épanouissement social d’étudiante. J’ai acheté le livre Health Food Junkies de Steven Bratman, qui m’a fait comprendre le travail que j’avais à faire pour sortir de cette orthorexie.

Ortho quoi ?! L’orthorexie est une maladie obsessionnelle de la nourriture saine et un trouble du comportement alimentaire. Une personne orthorexique ne se nourrit pas parce qu’elle aime ce qu’elle mange mais parce que les aliments choisis sont bons pour sa santé.

Quand les médias s’y mettent

Malheureusement, avec l’arrivée de la mode du “healthy living” en France, les médias ont sauté sur l’occasion de parler de nutrition. Ils ont commencé à catégoriser les aliments : L’avocat est bon, le beurre est mauvais, le miel est bon, le sucre est mauvais, la farine de blé est mauvaise, la farine d’épeautre est bonne… Ces catégorisations sont très discutables selon le type d’alimentation suivie (paléo, végétarienne, omnivore, vegan, low-carb, low-fat, dukan, etc). Les magazines féminins sont devenus des armes infaillibles pour faire culpabiliser les lectrices d’avoir envie de se faire plaisir : en couverture “un ventre plat en 5 minutes avec cet entraînement”, en milieu de magazine : “régime détox : buvez des jus de légumes pendant 3 jours et retrouvez votre énergie” et en fin de magazine : “recette pour 2 : le gratin de Savoie au reblochon”. Je caricaturise mais en gros, c’est ça.

IMG_3261

La tendance “body positivity”

En commençant ma guérison de troubles alimentaires, j’ai commencé à suivre de nombreuses influenceuses étrangères prêchant la “positivité du corps”, ou “body positivity”. Ces comptes sont aujourd’hui de plus en plus nombreux aux Etats-Unis, où l’orthorexie développée par le “healthy living” de l’extrême a laissé beaucoup de victimes.

Je ne pointe pas du doigt la tendance de vouloir devenir la meilleure version de soi-même en améliorant son état de santé. Moi-même j’aime manger de façon saine et pratiquer une activité sportive régulière. Ce que je voudrais que vous réalisiez, c’est que la santé ne viendra pas en supprimant une catégorie de produits de votre alimentation. Le fait de vous priver de ce que vous aimez et de consommer d’autres ingrédients qui ne vous apportent pas vraiment de plaisir risque d’engendrer chez vous une frustration telle qu’un jour vous craquerez, et vous sentirez extrêmement coupable. Comme si c’était un crime de manger un biscuit !

Savoir s’autoriser le plaisir

La clé de la santé c’est de consommer de tout en quantités raisonnable. La santé ne concerne pas uniquement les micronutriments que vous apportez via votre alimentation, elle passe aussi par l’esprit, et comme on dit, un sprit sain dans un corps sain ! alors si vous avez envie d’un biscuit avec votre café le midi, prenez le ! Si vos amis veulent dîner dans un fast food un soir où vous sortez, suivez-les ! Vous interdire de vivre pour garder une assiette propre ne vous rendra pas heureux. Alors profitez d’avoir la possibilité de vous offrir ce dont vous avez envie tout en privilégiant les aliments naturels et riches en vitamines et minéraux. Vous n’en serez que plus épanoui 😉